FAQ Prépas

Découvrez les réponses aux questions les plus fréquemment posées

Prepa EC-G
Peut-on se préparer dès la Terminale pour une CPGE ?
Quelle moyenne faut-il avoir en Terminale pour réussir en prépa ?
Que fait-on en mathématiques en prépa BCPST ?
A quel point est-ce plus difficile  que le lycée ?
On entend parfois dire que la prépa, c’est le bagne. Qu’en pensez-vous ?
• Les khôlles, qu’est-ce que c’est ?

Prépa EC-G

Peut-on se préparer dès la Terminale pour une CPGE ?

R : Il faut s’entraîner à apprendre, et à restituer de façon précise.
Pour les mathématiques, il n’est pas utile de chercher à prendre de l’avance. Il sera par contre utile d’être au point sur le calcul « de base » (fractions, développer, factoriser, dérivées, primitives, calculmental…)

Il peut être intéressant de s’entraîner déjà à des techniques efficaces de mémorisation (voir livres spécialisés) ou, si on est sujet au stress s’approprier des techniques de relaxation (respiration, sophrologie…) pour se recentrer rapidement. Tous les concours ont des oraux. Pratiquer un peu de théâtre ne peut pas faire de mal. La prépa n’est pas la bonne année pour s’y mettre.

Quelle moyenne faut-il avoir en Terminale pour réussir en prépa ?

R : Ce n’est pas tellement une question de moyenne. Celle-ci dépend de nombreux paramètres, dont l’établissement, la classe… L’idéal est d’être équilibré dans ses compétences.

Quelqu’un qui travaille déjà beaucoup en Terminale pour des résultats moyens aura certainement du mal en prépa quand un autre élève qui a la même moyenne en Terminale

« sans forcer » réussira à condition de réussir à se mettre au travail.

Q : Que fait-on en mathématiques en prépa BCPST ?

R : On prolonge le travail fait sur les suites et les fonctions. On découvre l’algèbre, avec un peu de géométrie (équations de plan, droites…) et on a une bonne dose de probabilités/statistiques pour maîtriser ce que l’on peut (ou non) faire dire aux résultats d’une étude.

Q : A quel point est-ce plus difficile  que le lycée ?

R : Les deux principales difficultés sont l’exigence et la quantité.
Dans les différentes matières, les enseignants demanderont de la précision dans les connaissances, le raisonnement, le vocabulaire…

Le volume horaire et les programmes imposent de s’approprier sur un temps court des quantités importantes de connaissances. Par exemple, en mathématiques, on aborde un nouveau thème chaque semaine.

On entend parfois dire que la prépa, c’est le bagne. Qu’en pensez-vous ?

R : Ces rumeurs sont largement infondées. Les CPGE en 2020 ont évolué vers un accueil plus personnalisé des élèves. À l’Externat Chavagnes, nous plaçons très explicitement la priorité sur la santé, l’hygiène devie. En effet, rogner sur le sommeil ou l’alimentation pour travailler plus ne saurait être efficace même à moyen terme. On perdrait très vite en capacités de concentration, de mémoire…

Nous essayons d’accompagner les élèves pour que chacun trouve son rythme de travail, nous les encourageons à conserver une activité physique par exemple.

Q : Les khôlles, qu’est-ce que c’est ?

R : Les pratiques varient d’un établissement à l’autre, selon les matières. Les colles peuvent être individuelles, après un temps de préparation ou collectives. En général trois élèves réfléchissent en direct pendant une heure sur des exercices.

On peut les voir comme un moment privilégié d’évaluation. On y bénéficie régulièrement d’un retour personnalisé sur son travail.


BCPST Véto


Revenir à la page d’accueil

Cliquez sur l’image pour revenir à la page d’accueil

Besoin d’aide ? Vous êtes perdu ?

Vous avez besoin d’aide pour profiter au mieux de cette matinée porte ouverte ?

En cliquant sur ce lien (cliquez ici), vous serez directement en lien avec notre équipe support, en visioconférence. Celle-ci vous aidera à retrouver votre chemin.